L’importance de la langue arabe chez les gens de la Sounnah

De tout temps, les gens de la Sounnah ont accordé une grande importance à la langue arabe, cette langue qu’Allah (‘azza wa jall) a choisie spécialement pour son Noble Coran. C’est également avec cette langue que le dernier et le meilleur des Messagers, le Prophète Mouhammed (salla LLAHOU ‘aleyhi wa salam) a été envoyé pour appeler les gens à l’adoration d’un Dieu unique. Enfin, la langue arabe est la langue des gens du Paradis, puisse Allah nous compter parmi eux. Ne serait-ce qu’avec ces éléments, nous comprenons l’immense importance de la langue arabe et son rang auprès du Seigneur de l’Univers, Allah (gloire et pureté à Lui).

De tout temps, les gens de la Sounnah, et à leur tête les savants de la communauté, ont réalisé des efforts incommensurables pour apprendre, comprendre, enseigner, propager et préserver la langue arabe, ce trésor qu’Allah a mis à notre disposition pour que l’on puisse comprendre les sens du Coran et des Hadiths. Depuis l’époque des Pieux Prédécesseurs jusqu’à nos jours, la langue arabe a occupé un rang de prestige et de grandeur auprès de ceux qui connaissent sa valeur.

Comme nous l’avons dit, elle est la clé indispensable pour ouvrir le trésor du Coran. Nul ne peut prétendre à l’acquisition de la science sans passer par l’apprentissage de la langue arabe. De la même manière, nul ne peut affirmer maîtriser le Hadith sans avoir auparavant maîtrisé la langue arabe. Véritable passage obligé pour une compréhension saine des textes sacrés, la langue arabe est déjà un plaisir en soi. En effet, la noblesse de ses caractères, la profondeur de ses significations et la richesse de ses mots constituent en eux-mêmes une délectation. Que dire alors lorsque l’on médite sur son utilité et ses vertus. Vous pourrez mieux saisir les sens des versets du Coran, mieux comprendre le poids des mots utilisés par le Prophète Mouhammed dans les Hadiths (en vous aidant bien évidemment de l’explication faite par les doctes en la matière, à savoir les savants). Tiens, la transition est toute trouvée pour parler d’un autre bénéfice : vous pourrez enfin ouvrir les livres des savants de la communauté, et profiter des perles qu’ils dispersent dans les livres de Aqidah, de Fiqh, de Hadith, de Sira, de Tafsir, de Da’wah, etc…

Maintenant, questionnez-vous. Combien de fois avez-vous souhaité pouvoir psalmodier les versets d’Allah avec fluidité,  sans y parvenir ? Combien de fois avez-vous voulu attraper les fruits présents dans les deux Sahih de Boukhari et Mouslim ou dans Ryad As-salihin, sans pouvoir les cueillir ? Combien de fois avez-vous souhaité profiter des biographies des Compagnons, sans pouvoir les lire ? Combien de fois avez-vous souhaité comprendre les sagesses de Hassan el Basri ou d’Ibn El Qayyim, sans pour autant réussir ? Et bien d’autres souhaits. Et pour que cela ne reste pas que des souhaits, demandez-vous : quels efforts ai-je fait pour pouvoir psalmodier les versets d’Allah avec fluidité ? Quels efforts ai-je fourni pour pouvoir bénéficier des Hadiths dans les deux Sahihs ? Quels efforts ai-je fait pour pouvoir lire les biographies des Compagnons ou les sagesses de Hassan el Basri ou d’Ibn El Qayyim ?

Dès lors que vous aurez répondu à ces questions, vous aurez compris que les gens de la Sounnah n’ont pas donné cette importance à la langue arabe par hasard.

Pour finir, cette phrase célèbre :

تعلموا العربية فإنها من دينكم

(je vous laisse quelques jours d’apprentissage, et vous saurez la lire tout seul))).

 

Ipad-couv-formation

Tu Ne Sais Pas Lire et Écrire l'Arabe ?

Inscris-toi à notre formation GRATUITE afin d’apprendre à lire et écrire l’arabe rapidement et très simplement inshaAllah ↓ 

Retour haut de page