Qu'est-ce que le Shirk ?

Qu’est-ce que le Shirk ?

En Islam, le shirk est considéré comme le plus grand péché. Mais, qu’est-ce que le shirk ? De manière générale, le polythéisme consiste en l’association de quiconque à Allah (Exalté soit-Il) dans Sa Seigneurie, Son adoration et Ses Noms et Attributs.

Malheureusement, cet « associationnisme » ou « idolâtrie » existe depuis longtemps. Par ailleurs, tous les prophètes ont combattu ce danger extrême. Voyons donc, de plus près, quelle est cette action qui est le seul péché impardonnable auprès d’Allah, s’il n’est pas suivi d’un repentir sincère sur Terre ?

Étymologie du Shirk

Le « Shirk » ou « Chirk » est un mot d’origine arabe qui s’écrit « شِرْك ». Dans la terminologie juridique islamique, ce terme désigne le fait d’associer à Allah (Exalté soit-Il). Il est, ainsi, l’opposé du « Tawhid », qui est le fait d’unifier Allah (Soubhanahou wa Ta3ala). Ou encore, c’est le contraire de la « Hanifiyyah », c’est-à-dire la religion du prophète Ibrahim (Paix d’Allah sur lui) « le Hanif ». Ces 2 termes consistent à unifier Allah et se désavouer du shirk ainsi que ses adeptes.

En effet, dans la religion musulmane, Allah (Gloire et Pureté à Lui) est le « Dieu » Unique et la Seule Divinité digne d’être adorée. Ainsi, l’association à Allah d’autres « dieux », « puissances » ou « divinités » (qui sont, en réalité, faux) s’appelle « Shirk ». Et celui qui commet cet acte abominable est appelé « Moushrik » (مُشْرِك ou مُشْرِكون au pluriel) ou « associateur ».

Qu’Est-ce Que le Shirk ?

Comme indiqué ci-dessus, en principe, le shirk est le fait d’associer à Allah (Le Très Haut) dans les trois points suivants :

  • Sa Seigneurie ;
  • Son Adoration ;
  • Et Ses Noms et Attributs.

C’est aussi le plus grand des péchés aux yeux d’Allah (Exalté soit-Il). Car, Allah (Gloire et Pureté à Lui) déteste le fait que l’on associe à Lui qui que ce soit, ou que l’on Le mette à égalité avec quelqu’un d’autre. Pire encore, Allah (3azza wa Jalla) n’accepte pas que l’on essaie de mettre une personne ou une législation au-dessus de Lui ou de Sa Législation (Charia).

Qu’Est-ce Que le Tawhid ?

En réalité, il faut comprendre ce qu’est le « Tawhid » pour mieux savoir : Qu’est-ce que le shirk ? Effectivement, le Tawhid (ou l’Unification) d’Allah (Soubhanahou wa Ta3ala) dans Sa Seigneurie, Son Adoration et Ses Noms et Attributs est le Droit d’Allah.

Dans un hadith rapporté par Boukhari et Mouslim, le prophète Mohammed (Paix et Salut d’Allah sur lui) nous enseigne cela : « Ô Mou’adh, sais-tu quel est le droit d’Allah sur Ses serviteurs et quel est le droit de Ses serviteurs par rapport à Lui ?
Je répondais : “Allah et Son Messager en sont plus savants.”
Il dit : “Le droit d’Allah sur Ses serviteurs est qu’ils L’adorent sans rien Lui associer. Et le droit des serviteurs par rapport à Allah est qu’Il ne châtie pas celui qui ne Lui aura rien associé”. »

Et au contraire, le Shirk est une injustice (« Dhoulm » en phonétique et « ظُلْم » en arabe) dans la mesure où il tente de donner à autrui le droit d’Allah, ou une partie de ce droit. C’est pour cela que Louqman « le sage » dit à son fils pour le conseiller, comme cela est mentionné dans le Coran (traduction approximative des sens) : « Et lorsque Luqmān dit à son fils tout en l’exhortant : « Ô mon fils, ne donne pas d’associé à Allah, car l’association à [Allah] est vraiment une injustice énorme ». » [Sourate 31, verset 13].

Les différents Types de Shirk

Le shirk ou le polythéisme s’avère être le contraire du monothéisme. Nous allons maintenant voir : Qu’est-ce que le shirk d’un point de vue de ses types ? En fait, celui-ci se divise en deux formes :

  • Le Shirk Akbar « شِرْكٌ أَكْبَر » ou le polythéisme majeur ;
  • Le Shirk Asghar « شِرْكٌ أَصْغَر » ou le polythéisme mineur.

Shirk Akbar ou le Polythéisme Majeur

Le shirk akbar se compose de 3 catégories :

  • Le shirk dans « Tawhid Ar-Rouboubiyyah » (l’Unicité de la Seigneurie). Il s’agit du polythéisme dans l’Unicité d’Allah dans Ses Actes, Sa Création, Son Royaume, etc.
  • Le shirk dans « Tawhid Al Oulouhiyyah » (l’Unicité de l’Adoration). C’est-à-dire le polythéisme dans l’Unicité d’Allah dans l’Adoration.
  • Le shirk dans « Tawhid Al Asma` wa As-Siffat » (l’Unicité des Noms et Attributs). À savoir : le polythéisme dans l’Unicité des Noms et Attributs d’Allah (Gloire et Pureté à Lui).

Le shirk akbar est le plus grave des péchés, car il fait sortir de l’Islam la personne qui le commet.

Le Shirk Asghar ou le Polythéisme Mineur

Le shirk asghar est l’ensemble des interdits de la Charia qui porte ce jugement dans les textes religieux, mais qui n’a pas atteint le niveau du shirk akbar. Ce péché est appelé « shirk », mais n’est pas considéré comme le polythéisme majeur qui rend son auteur « mécréant » ou « apostat ».

Ceci dit, cette forme d’association, qui est une « mécréance mineure », est très dangereuse dans la mesure où elle conduit au polythéisme majeur. Les exemples du polythéisme mineur sont nombreux, notamment :

  • Le fait de jurer par autre qu’Allah (Exalté soit-Il) ;
  • Certaines œuvres pieuses (mineures) faites par ostentation ;
  • La préciosité vis-à-vis des gens.

La gravité de cet acte selon le Noble Coran

Qu’est-ce que le shirk en matière de dangerosité ? Dans le Coran, l’association est considéré comme la plus grande transgression. Voici quelques versets coraniques qui montrent cela :

  • Le verset 13 dans la sourate 31 (traduction approximative des sens) : « car l’association à [Allah] est vraiment une injustice énorme. » ;
  • Dans la sourate 4 au verset 48 (traduction approximative des sens) : « Certes Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne quelqu’associé. À part cela, Il pardonne à qui Il veut. »

Le Danger du Shirk Dans la Sounnah

Même dans la Sounnah, il se place au rang des plus grands péchés. À une occasion, le prophète Mohammed (Paix et Salut sur Lui) a expliqué que le polythéisme est le plus grand péché, lorsqu’il dit : « Les grands péchés sont : le shirk (associer à Allah), l’ingratitude envers les parents… ».

Le hadith complet se trouve dans les recueils « Sahih Al Boukhari » et « Sahih Mouslim ». Bien entendu, il y a plein d’autres hadiths qui vont dans ce sens.

Retour haut de page