Comment Dire « Mon Cœur » en Arabe ?

Comment Dire « Mon Cœur » en Arabe ?

La richesse de la langue arabe nous impose d’être continuellement à la découverte et à l’affût de la moindre information ou apprentissage. Ainsi, il nous faut ne négliger aucun mot car tout est bon à apprendre. Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons essayer d’apprendre un nouveau mot, ou plutôt une nouvelle expression, qui est « mon cœur ». Ceci dit, comment dire mon coeur en arabe ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Le Cœur, Cet Organe Qui Nous Maintient en Vie

Bien sûr, un peu de culture générale ne tue personne. D’abord, il convient de comprendre de quoi on parle pour pouvoir passer à l’apprentissage en langue arabe.

Or, sachez que le cœur constitue un organe anatomique. En fait, on considère le cœur comme un muscle qui a pour fonction de faire circuler le sang dans tout le corps. En effet, cet organe régule le flux du sang et le distribue vers tous les organes de l’organisme afin d’assurer une bonne oxygénation et pour maintenir tout le corps en vie, car l’élément dont il a le plus besoin est l’oxygène.

Ceci dit, le cœur comprend deux parties :

  • Le cœur droit, qui reçoit du sang pauvre en oxygène venant du reste du corps ;
  • Le cœur gauche, qui reçoit du sang riche en oxygène de la part des poumons.

Mon Coeur, un Surnom Mignon Qui Fait Chavirer Les Cœurs

Notez que le cœur sert aussi de surnom pour les personnes chères, et ce, vu son importance capitale pour l’homme.

En effet, comme nous l’avons vu, nous ne pouvons pas vivre sans notre cœur car sans lui notre vie s’arrêterait. Effectivement, l’expression « mon cœur » a une relation étroite avec le rôle et l’importance de cet organe. De ce fait, nous utilisons cette phrase affectueuse et mignonne afin de montrer notre amour et notre affection, que ça soit :

  • Deux époux ;
  • Une maman pour son enfant ;
  • Un papa envers sa fille ou son petit garçon ;
  • Voire, entre deux amis.

Comment Dire et Écrire Mon Coeur en Arabe ?

Nous allons maintenant passer au sujet du jour, à savoir : Comment dire mon coeur en arabe ?

D’abord, sachez que l’expression « mon cœur » comporte deux parties : « Mon » et « Cœur ». De même, en arabe, cette expression possède deux mots, ou plus précisément deux noms, à savoir : « Qalb » et « i » en phonétique, ou « قلب » et « ي » en arabe. Voici les détails :

  • La première lettre « ق » correspond à la lettre « q » en français, mais avec une prononciation de la langue typiquement arabe. Pour apprendre sa prononciation, n’hésitez pas à écouter des audios sur internet ;
  • Puis, la voyelle « a » accompagne cette lettre pour donner le son « qa » ;
  • La lettre « ل » équivaut au « l » en français. Dans ce cas précis, la lettre ne porte pas de voyelle, elle est donc immobile ;
  • À la fin du premier mot, la lettre « ب » correspond au « b » de l’alphabet français. La voyelle « i » ou « kasra » intègre cette lettre pour donner le son « bi ».
  • Enfin, le dernier mot « ي » est un pronom personnel suffixé. Ce dernier ne possède pas de « haraka » ou de voyelle. En réalité, cette lettre de prolongement (mudd en arabe) annexe le premier mot (l’annexant) pour donner un sens de possession. On traduit donc ce pronom en français par : « Mon ».

En somme, nous venons de voir comment dire « mon cœur » en arabe. Toutefois, il faut savoir que pour dire mon coeur en arabe, on utilise la lettre « ي » à la fin du mot annexant. Autrement dit, cette sorte de suffixe joue le rôle d’un déterminant possessif, voulant dire « mon ».

La Place du Coeur en Islam

Certes, le cœur possède une place prépondérante en Islam. En effet, notre religion est, avant tout, une religion de cœur et d’âme. Le cœur du musulman s’attache donc énormément à son Créateur et à sa religion.

Le Saint Coran Apaise le Cœur

Or, le cœur constitue le premier élément d’attachement à l’Islam. On s’imprègne spirituellement de notre religion, ce qui provoque en nous une tranquillité et une quiétude d’esprit, soulageant nos maux et nos blessures les plus profondes.

Allah (Exalté soit-Il) dit dans Son Livre Sacré (traduction approximative des sens du verset) : « Ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l’évocation d’Allah. Certes, c’est par l’évocation d’Allah que les cœurs se tranquillisent ». [Sourate Al Ra’ad, Verset 28].

Le Noble Coran Alimente le Cœur

Cela dit, la religion, et plus précisément le Coran, sont les principales sources de nutrition du cœur. Effectivement, le Coran maintient cette lueur lumineuse et radieuse dans notre cœur et garde ce dernier en vie et en bonne santé, car c’est son oxygène.

À vrai dire, le cœur est le premier récepteur des paroles d’Allah. Nous écoutons donc le Coran avec notre cœur et avec notre âme et nous appliquons ses règles de la même manière. Ainsi, on ne peut dissocier le cœur et le Coran.

Observez ce qu’Allah (Gloire et Pureté à Lui) a dit (traduction rapprochée des sens du verset) : « Ne méditent-ils pas sur le Coran ? Où y a-t-il des cadenas sur leurs cœurs ? ». [Sourate Mohamed, Verset 24].

Nous comprenons donc, à travers ce verset, que le Coran est l’essence du cœur, c’est ce qui le délivre et lui procure son souffle de vie. C’est sa pluie en pleine sécheresse, son eau indispensable pour fleurir et s’épanouir.

Le Livre d’Allah Revivifie le Cœur

De même, ceux qui ne trouvent pas refuge dans le Coran sont assoiffés, morts de l’intérieur, perdus et aveugles. Ils perdent goût à la vie et n’ont aucune raison de vivre.

Allah (Soubhanahou wa Ta’ala) dit (traduction approximative des sens du verset) : « En vérité, ce ne sont pas les yeux qui se trouvent atteints de cécité, mais ce sont les cœurs qui battent dans les poitrines qui s’aveuglent ». [Sourate Al Hajj, Verset 46].

Pour conclure, il nous faut donc toujours nourrir notre cœur et lui donner sa dose d’oxygène, et ce, avec son essence et sa principale et seule source, qui est le Coran.

Débute l'apprentissage de la langue arabe pour seulement 19 € / MOIS

Accède à un programme de 12 niveaux vérifié et validé par un professeur Egyptien de renommé international. Ce programme te fera passer de  » Je ne sais pas lire, écrire la langue arabe  » à  » Je lis, écris, parle et comprend VRAIMENT la langue arabe »

Retour haut de page