Comment dire honte en arabe

Comment dire honte en arabe

À travers nos nombreux articles, nous vous apprenons chaque jour de nouvelles choses en langue arabe. AlhamdouliLlah, nous vous aidons donc à vous familiariser avec cette langue et à la maîtriser un peu plus. Aujourd’hui, nous allons aborder un mot arabe important, à savoir : la « honte ». Or, comment dit-on la « honte » en arabe ? Nous allons découvrir tout ceci ensemble.

Qu’Est-ce Que la Honte ?

Dans certains dictionnaires, la honte constitue un profond sentiment d’humiliation et d’infériorité, mêlant déshonneur, abaissement et victimisation.

Cela dit, en psychologie, la honte a plusieurs degrés. En effet, les spécialistes disent que la honte est répartie en différents niveaux.

Par exemple, le niveau mineur consiste à faire un geste inhabituel ou socialement peu conventionnel dont on peut avoir honte, tel que le fait de cracher ou de dire un gros mot.

De plus, il y a la honte qui est liée à un traumatisme antérieur et qui provoque le refoulement et le secret.

Quelle Est la Différence Entre la Honte et la Timidité ?

Nous associons souvent la honte et la timidité. Mais, il paraît essentiel de faire la différence entre les deux sentiments.

Effectivement, sachez que la timidité se manifeste chez un individu qui a peur d’affronter les gens ou de faire les choses. Le fait de se jeter à l’eau devient impossible pour lui et cela le rend quelque peu introverti. Ainsi, la timidité consiste en un sentiment qu’on peut dépasser et qu’on peut combattre, car malgré tout, c’est par rapport à la société et aux gens.

En revanche, la honte est plus profonde. C’est, en effet, un sentiment négatif qui pousse l’individu à se cacher de tout et de tout le monde, pensant qu’il est indigne et ne mérite rien. La honte, contrairement à la timidité, est plus difficile à dépasser. Cela devient donc un réel handicap pour la personne la portant, car cette dernière éprouve de l’humiliation.

Comment Dire « Honte » en Arabe ?

Maintenant que nous en savons un peu plus sur la honte, voyons : Comment on dit le mot « honte » en arabe ?

Ceci dit, notez qu’il existe plusieurs traductions de la honte en arabe. En effet, celles-ci varient en fonction de la vision de chacun par rapport à la honte, mais aussi des régions.

D’abord, la traduction la plus répandue et la plus courante est le mot « عار » qui se prononce « A’ar » ou « Aar ».

Ensuite, certains préfèrent dire « عيب » qui se prononce « A’ib » ou « Aaib ».

D’autre part, d’autres relient la honte au mot « خجل » ou « Khajal ». Mais sachez, toutefois, que ce mot renvoie plus à la timidité. Il ne faut donc pas confondre les deux sens.

Comment Écrire et Prononcer La Honte en Arabe ?

À présent, passons à la façon d’écrire et de prononcer chacun des mots cités plus haut. D’abord, pour le mot « عار », on aura :

  • En premier lieu, la lettre « ع » sort du milieu de la gorge. En phonétique, on utilise souvent le chiffre 3 pour l’écrire. Ainsi, on obtient le mot « 3ar ». Ici, la lettre « ع » précède la lettre « ا » qui remplace la voyelle « a », mais avec un son prolongé. Le tout donne donc le son « Aaar », ou « 3aar » pour ceux qui s’y connaissent ;
  • Ensuite, la lettre « ر » représente le fameux « r » roulé et prononcé avec la langue.

Pour le deuxième mot qui est le mot « عيب », celui-ci s’écrit et se prononce comme suit :

  • La première lettre « ع » se prononce comme dans le mot précédent. En revanche, celle-ci contient la voyelle « a », mais sans allongement cette fois-ci ;
  • La deuxième lettre « ي » correspond au « y » en français. Celle-ci ne possède pas de voyelle ;
  • Enfin, nous avons la lettre « ب » qui équivaut au « b » en français.

Pour le dernier mot, nous tenons à insister sur le fait que ça ne traduit pas vraiment le mot « honte ». Mais, nous allons quand même détailler son écriture et sa prononciation :

  • D’abord, la première lettre « خ » représente le son « kh ». Or, cette lettre sort du bas de la gorge. Ici la lettre possède la voyelle « a », donnant ainsi le son « kha » ;
  • Pour la deuxième lettre, il s’agit de la lettre « ج » qui est équivalente à la lettre « j » en français. Ici aussi, elle porte la voyelle « a », donnant le son « ja » ;
  • Enfin, nous avons la lettre « ل » qui correspond au « l » en français.

La Honte en Islam !

Véritablement, le sujet de la honte et de la timidité prend une place importante dans la religion musulmane. En effet, beaucoup de gens ont parfois honte de poser des questions à des savants ou sont timides d’aborder certains sujets.

Certes, Allah (Gloire et Pureté à Lui) nous impose et nous oblige d’être respectueux les uns envers les autres. Cependant, ceci ne devrait pas être un frein ou un handicap menant à un silence qui pourrait créer de l’ignorance.

Effectivement, en Islam, nous devons poser nos questions et demander des réponses de manière confortable. Il ne faut donc pas hésiter à questionner les gens de science sur les sujets que l’on pourrait juger honteux, car ceci nous permettra d’en savoir plus sur notre religion.

Par ailleurs, Allah (Exalté soit-Il) a abordé de multiples sujets que nous pouvons considérer comme étant gênants, à savoir :

  • La fornication ;
  • Les règles chez la femme ;
  • La sexualité et les relations entre mari et femme ;
  • La nudité et plein d’autres sujets.

Bien évidemment, cela ne veut pas dire que l’on peut dire et faire ce que l’on veut, sous prétexte qu’il ne faut pas avoir honte. Au contraire, la pudeur, quand elle est à sa place, est quelque chose de recommandé en Islam.

Débute l'apprentissage de la langue arabe pour seulement 19 € / MOIS

Accède à un programme de 12 niveaux vérifié et validé par un professeur Egyptien de renommé international. Ce programme te fera passer de  » Je ne sais pas lire, écrire la langue arabe  » à  » Je lis, écris, parle et comprend VRAIMENT la langue arabe »

Retour haut de page