La mort en islam

La mort en islam

La mort en Islam revêt un caractère très important, car il constitue la première étape vers l’au-delà. C’est une vérité qui ne peut être niée par personne. Elle est étroitement liée au temps. De nombreuses sociétés actuelles en ont fait un tabou, alors que ce sujet est central dans la vie des musulmans. Le croyant a pleinement conscience que la vie présente est éphémère et il œuvre ainsi pour la vie dernière. Le glorieux Coran attire de nombreuses fois notre attention sur la mort, en nous faisant prendre la vraie mesure de la vie. Ce passage vers l’au-delà constitue en réalité le but et l’événement libérateur pour tout serviteur pieux.

La mort en Islam : ce que dit le Coran

La mort d’un proche ou d’un être cher est de toute évidence un malheur qui arrive dans la vie. Allah, soubhanahou wa ta’ala, a dit au verset 156 de la sourate Al Baqarah (La vache) ;

{ Ceux qui disent, lorsqu’un malheur les atteint ;  » Certes nous sommes à Allah, et c’est vers Lui que nous retournerons  ». }

Ibn Kathir indique la signification de cette formule. Ce sont ceux qui se consolent de ce qui les frappe. Ils savent qu’ils appartiennent à Allah qui administre Ses serviteurs comme Il veut. Cela les conduit à reconnaître qu’ils sont Ses serviteurs et que c’est vers Lui qu’ils retourneront dans l’au-delà. De nombreux hadiths mentionnent le fait de prononcer cette phrase lorsque l’on est atteint par un malheur.

A titre d’exemple, Umm Salamah (qu’Allah soit satisfait d’elle) rapporte ;

 » J’ai entendu le Messager d’Allah {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} dire ;

 » Aucun musulman se voit touché par un malheur et ne dit ;  » Certes nous sommes à Allah, et c’est vers Lui que nous retournerons. O Allah ! Rétribue-moi dans mon malheur et remplace-le-moi par une chose meilleure  », sans qu’Allah ne le lui remplace par une chose meilleure encore.  »

J’ai retenu cela et lorsqu’Abou Salamah est mort, j’ai dit ce que le Messager d’Allah {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} m’avait ordonné, et Allah me le remplaça par un homme meilleur encore, le Messager d’Allah. » (Rapporté par Mouslim)

Dans la sourate Al ‘Imran, au verset 185, Allah a dit ;

{ Toute âme goûtera la mort (…) }

Allah a mentionné une information générale qui englobe l’ensemble des créatures. Ce verset est une consolation pour tous les hommes. Personne ne reste sur terre sans mourir. Cela comme dans Sa Parole ;

{ Tout ce qui se trouve sur elle (la terre) doit disparaître. }

{(Seule) subsistera la Face de ton Seigneur, Digne de glorification et de vénération. }

(Sourate Ar Rahman, versets 26 et 27)

Un autre verset édifiant au sujet de la mort se trouve dans la sourate An Nissa (Les femmes). Allah a dit au verset 78 ;

{ Où que vous soyez, la mort vous atteindra, fussiez-vous dans des tours imprenables. }

Le sens de ce noble verset est que vous vous dirigez inexorablement vers la mort et aucun de vous ne pourra y échapper. Aucune précaution ni protection n’est utile face à la mort.

Dans la sourate Louqman, Il a dit, soubhanahou wa ta’ala, au verset 34 ;

{ (…) Et personne ne sait ce qu’il acquerra demain, et personne ne sait dans quelle terre il mourra. Certes Allah est Omniscient et Parfaitement Connaisseur. }

Qatadah a dit ;

 » Nul ne connaît le lieu de sa mort, en mer ou sur terre, en plaine ou en montagne. »

Lorsque la mort vient à un homme, c’est l’ange de la mort qui se charge de prendre son âme. En arabe, on le nomme : Malak al mawt. Ce fait est mentionné au verset 11 de la sourate As Sadjadah (La Prosternation) où Allah a dit ;

{ Dis :  » L’ange de la mort qui est chargé de vous recueillera votre âme. Ensuite, vous serez ramenés vers votre Seigneur. }

Il apparaît de ce verset que l’ange de la mort est un être déterminé parmi les anges. Il est assisté par d’autres anges qui retirent l’âme du corps en entier. Une fois l’âme arrivée à la gorge, l’ange de la mort la saisit.

Les hadiths sur le sujet de la mort

Se rappeller la mort abondamment est une chose importante dans l’Islam. Il a été rapporté selon Abou Houreyrah (qu’Allah l’agrée), que le Messager d’Allah {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} a dit ;

 » Multipliez le rappel de celle qui coupe les plaisirs ». (Rapporté par At Tirmidhi)

Cela signifie : la mort.

Usamah ibn Zayd rapporte que le Messager d’Allah {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} a dit ;

Lorsqu’Allah décrète la mort d’un homme sur une terre, Il fait qu’il ait besoin de s’y rendre. » (Sahih Al Djami’)

‘Umar ibn ‘Ali (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Messager d’Allah {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} a dit ;

 » Lorsque le terme de l’existence de l’un d’entre vous se trouve en un lieu donné, un besoin le fait bondir vers ce lieu, et lorsqu’il y parvient, Allah soubhanahou wa ta’ala reprend son âme. Au Jour de la Résurrection, cette terre dira ;  »Seigneur, voici ce que tu m’as confié en dépôt !  » (Sahih ibn Madjah)

Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte que ;

 » Le Prophète Mohamed {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} disait ;

 » Quand le cercueil est placé et que les hommes le porte sur leurs encolures, si le mort était vertueux il dit :  » Avancez ! ». Et s’il était non vertueux, il dit à sa famille : » Malheur à moi ! Où partez-vous avec cela ?  » Toute chose entend sa voix hormis l’être humain. Et s’il l’entendait, il en tomberait foudroyé.  » (Rapporté par Al Boukhari)

Selon Mou’adh (qu’Allah l’agrée) le Messager d’Allah {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} a dit ;

 » Celui dont la dernière parole a été :  » La ilaha illa Allah  », entrera au Paradis. » (Rapporté par Al Hakim et Abou Dawoud)

D’après Anas (qu’Allah l’agrée) le Messager d’Allah {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} entra auprès de son fils Ibrahim (qu’Allah l’agrée) alors qu’il rendait l’âme. Les yeux du Messager d’Allah {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} se mirent à pleurer. ‘Abdou Rahman ibn ‘Awf lui dit alors ;

 » Toi aussi (tu pleures), ô Messager d’Allah ?  »

Il dit ;

 » O ibn ‘Awf, cela est une miséricorde ».

Puis il ajouta ;

 » Certes le cœur pleure et le cœur ressent de la tristesse, et nous ne disons autre que ce qui satisfait notre Seigneur. Et nous sommes certes du fait de ta ta séparation, o Ibrahim, emplis de chagrin. » (Rapporté par Al Boukhari.)

La mort en Islam, à la différence des autres croyances, est abordée de manière authentique et directe, car elle représente une part importante de notre religion.

Ipad-couv-formation

Tu Ne Sais Pas Lire et Écrire l'Arabe ?

Inscris-toi à notre formation GRATUITE afin d’apprendre à lire et écrire l’arabe rapidement et très simplement inshaAllah ↓ 

Retour haut de page