Les bienfaits de la hijama

bienfaits hijama santé

Les bienfaits de la Hijama sont divers et variés, et c’est pour cela qu’elle est de plus en plus pratiquée. La hijama est une médecine prophétique qui consiste à extraire le mauvais sang à l’aide de verre à ventouse. 

Le prophète Mohammad a dit :« Les meilleurs traitements de maladies que vous pouvez utiliser sont les verres à ventouses et le costus indien » .

La Hijama a pour but de soigner une maladie présente dans le sang (sans oublier que la guérison vient d’Allah سبحانه وتعالى). Votre merkez de langue arabe vous en dit plus.

Parmi les bienfaits de la Hijama

Pour toute personne atteinte de sorcellerie ou possédée par un djinn, il n’est pas connu qu’au temps du prophète  ﷺ il le faisait avec la Hijama. En revanche, cela se fait avec la lecture du Coran mais en aucun cas avec la hijama.

Quant à celui qui veut faire Hijama pendant Ramadan, certains savants voient que cela n’est pas permis, car il annule le jeûne. Il existe un hadith à ce sujet, dans lequel le prophète Mohammad 
a dit :

« Le hajim [1] et le mahjoum [2] ont rompu leur jeûne » . Le hajim est celui qui fait hijama et le mahjoum est celui sur qui on fait la hijama. Il faut savoir que extraire beaucoup de sang affaiblit le jeûneur, c’est pour cette raison que son jeûne est annulé selon certains fouqaha (jurisconsulte).

Les meilleurs jours pour la hijama


Il y a des hadiths qui mentionnent les meilleurs jours pour pratiquer la hijama : ces jours sont le dix-septième, le dix-neuvième et le vingt-et-unième jour du calendrier lunaire. La hijama qui est mentionné dans les hadiths est plus à se prémunir et à repousser le mal et pour préserver sa santé.D’après Abou Hourayra
رضي الله عنه le prophète mohammad «se faisait faire la hijama à l’emplacement des jugulaires et aux omoplates, les dix-septième, dix-neuvième et vingt-et-unième jours.» 

Le salaire pour celui qui fait la hijama


Selon certains savants, celui qui fait la hijama et prend un salaire cela est illicite et d’autres voit que cela est permis.

Abû Hurayra et 3Uthmân Ibn 3Affân رضي الله عنهم étaient d’avis que celui qui pratique la hijama et qui prend un salaire cela était interdit. Ils se basaient sur le hadith de Abdallah Ibn Mas3oud رضي الله عنه qui rapporte que le prophète Mohammad a interdit le salaire du hajam.

L’imam Ibn Taymiyyah par exemple voyait qu’il y avait 4 situations.

  • La première est que si le hajam cherche à s’enrichir par le biais de la hijama alors ce salaire lui est interdit.
  • La deuxième, si le hajam espère récupérer son argent en faisant payer ce qu’il a dépensé pour le mahjoum en ventouse ou autres cela lui est autorisé.
  • La troisième, si il a des animaux ou des esclaves à sa charge, alors dans ce contexte-là, cela lui est autorisé.
  • La quatrième, s’il doit choisir entre demander un salaire ou mendier, demander un salaire sera préférable pour lui wa Allah ou a3lam.

 

Débute l'apprentissage de la langue arabe pour seulement 19 € / MOIS

Accède à un programme de 12 niveaux vérifié et validé par un professeur Egyptien de renommé international. Ce programme te fera passer de  » Je ne sais pas lire, écrire la langue arabe  » à  » Je lis, écris, parle et comprend VRAIMENT la langue arabe »

Retour haut de page