L’invocation de rupture du jeûne

L’invocation de rupture du jeûne

L’invocation de rupture du jeûne représente une adoration importante par laquelle le serviteur se rapproche d’Allah.

Le jeune est une pratique de l’Islam qui possède un haut degrès. On se doit de jeuner le mois Ramadan, et c’est un pilier de l’Islam. Ailleurs dans l’année, des jours surérogatoires sont indiqués dans la Sounna. Le jeûneur peut aussi engager une journée de jeûne en dehors de ces jours spécifiques. Notons que le jeûne du vendredi et du samedi est soumis à divergence entre les savants. Une invocation prophétique figure lors de la rupture du jeûne (Al iftar). Nous la faisons suivre, ainsi que des sens qu’elle renferme.

L’invocation de rupture du jeûne dans la sounna

Dans le recueil authentique d’Abou Dawoud, l’invocation de rupture du jeûne est mentionnée. Ce hadith est venu d’après ‘Abd Allah ibn ‘Umar (qu’Allah les agrée). Il est ainsi dit que lorsque le Messager d’Allah {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} rompait le jeûne il disait : ‘’ La soif est dissipée, les veines sont irriguées, et la récompense est acquise si Allah le veut. ‘’ (Rapporté dans l’authentique d’Abou Dawoud)

Cheikh Raslan a fait un commentaire de ce hadith. Son propos est d’une certaine étendue et nous avons retenu certains points. Il a ainsi commenté en disant notamment : ‘’ Ceci est l’invocation qui se dit au moment de la rupture du jeûne. Ce hadith a été rapporté par Abou Dawoud et Al Albany l’a authentifié.

‘’ La soif est dissipée ’’ : Adh Dhama’ mentionnée ici signifie la soif provenant du jeûneur. An-Nawawi a dit ; ‘’ Adh Dhama’ où est apposée la Hamzah sur un Alif en fin de mot désigne la soif.

‘’ Les veines sont irriguées ’’: de par l’apport en eau après ce qu’elles ont connu comme assèchement. Il a particularisé le départ de la soif avec le fait que la faim s’est certes est allée. Ceci parce que la délectation par l’eau dans les pays chauds – comme Médine et Mekkah – est plus forte. Effectivement, les gens rompent le jeûne en premier par cela. Informer par cela constitue une forme de remerciement pour le bienfait de par l’obtention de ce qui provoque un vif plaisir.

La mention de la récompense

‘’ Et la récompense est acquise ’’: le sens est que s’est réalisée la récompense à laquelle espère le serviteur de la part de son Seigneur. Cela est une grâce de Sa part et un bienfait. C’est une bonne annonce pour eux pour quiconque réussit dans la visée de son désir. Et il a obtenu ce qui est recherché après la fatigue et l’exténument.

‘’Si Allah le veut ‘’  : car l’acceptation du jeune se situe sous la Volonté d’Allah ta’ala. Et la garantie de la récompense est arrêtée à la Volonté du Seigneur. Cela peut être aussi en raison qu’il a emprunté une  ligne de conduite qui va en progression. En cela, le serviteur ne s’y fie pas et ne s’arrête pas en vue de la réalisation de la récompense. Pour cela, il fait une œuvre parmi les œuvres du bien. Il est possible que la restriction soit faite pour la persévérance. Non pas pour l’obtention même de la récompense car elle se produit de façon certaine.  Ensuite, il en résulte ce qui l’annule.

Ipad-couv-formation

Tu Ne Sais Pas Lire et Écrire l'Arabe ?

Inscris-toi à notre formation GRATUITE afin d’apprendre à lire et écrire l’arabe rapidement et très simplement inshaAllah ↓ 

Retour haut de page