La signification de Inchallah

La signification de Inchallah

‘’ Inchallah ‘’ est une parole qui court sur les langues des musulmans en de nombreuses circonstances. Cette parole est tellement connue et répandue, qu’elle devenue aux yeux des autres communautés une représentation même de la communauté musulmane. Elle contient un sens profond qui met en avant un pilier de la croyance dans l’Islam ; celui du Destin. Dans le Coran, le fait que les choses ne se réalisent que part la Volonté d’Allah revient de nombreuses fois. Nous attirons ici l’attention sur ce qui est dit à ce propos dans la sourate Al Kahf (La Caverne) avec l’exégèse d’ibn Kathir.  

S’en remettre entièrement à Allah Seul

Allah, soubhanahou wa ta’ala, a dit ;

‘’ Et ne dis jamais à propos d’une chose ; ‘’ Je la ferai sûrement demain’’,

sans ajouter ; ‘’ Si Allah le veut ‘’, et invoque ton Seigneur quand tu oublies et dis ; ‘’ Je souhaite que mon Seigneur me guide et me mène plus près de ce qui est correct. ‘’  (sourate La Caverne, versets 23 et 24)

Ceci constitue une direction spirituelle de la part d’Allah, ta’ala pour Son Messager {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} en termes de bienséance. Cela en ce qui concerne ce sur quoi il s’est décidé d’accomplir dans le futur. Le verset explicite le fait qu’il renvoie son affaire à la Volonté d’Allah, ‘azza wa djalla. Et Allah est Le Parfait Connaisseur des choses invisibles. Il est Celui qui sait ce qui a eu lieu et ce qui va avoir lieu. Il connaît également au sujet des choses qui n’ont pas eu lieu, le comment de leur venue, si elles avaient été. Et cela est établi au sein des deux recueils authentiques, d’après Abou Houreyrah (qu’Allah l’agrée). Il a rapporté que le Prophète {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} a dit ;

‘’ Souleyman le fils de Dawoud {que la paix d’Allah soit sur eux} a dit ; ‘’ Je circulerai certes cette nuit sur soixante et dix femmes – et dans une version – quatre-vingt-dix femmes – et dans une version- cent femmes. Chaque femme parmi-elles enfantera un garçon qui combattra dans le  sentier d’Allah. ‘’

Il lui fut donc dit – et dans une narration – l’ange lui dit ; ‘’Dis ; Inchallah. ‘’ Et il ne le dit pas. Il circula donc auprès d’elles et alors aucune d’entre-elles n’engendra, à l’exception d’une seule femme (qui enfanta), la moitié d’un humain. Le Messager d’Allah {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} dit alors ;

‘’ Par Celui qui détient mon âme dans Sa main, s’il avait dit ; ‘’ Inchallah ’’, il ne serait pas revenu sur son engagement et cela aurait été l’obtention de son besoin. ‘’ – et dans une narration – ‘’ Ils auraient certes combattu dans le sentier d’Allah en étant tous cavaliers. ‘’

La cause de la Révélation 

Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée tous deux) a expliqué la cause de la descente de ce noble verset. Quraish avait envoyé deux personnes vers les savants des juifs dans la ville de Médine dans le but de les questionner au sujet du Prophète {salla Allah ‘aleyhi wa sallam}. Pour cela, ils devaient en donner la description et les informer de sa parole afin de savoir si d’après-eux il était un prophète. Ils firent donc ce qu’on leur avait ordonné. Les rabbins leur dirent alors de lui poser trois questions afin de vérifier cela. La première question était au sujet des gens de la caverne. Une fois qu’ils vinrent interroger le Prophète {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} sur cela, il répondit ;

‘’ Je vous informerai demain à propos de ce que vous m’avez demandé. ‘’

Seulement, il ne prononça pas à la suite de son propos Al istithna’, c’est-à-dire  »l’exception »,  la formule qui consiste à dire ; ‘’ Incha Allah. ‘’ Ils partirent donc et il demeura ainsi quinze nuits sans que la Révélation ne se manifesta à lui. L’ange Djibril {‘aleyhi as salam} ne vint pas non plus à lui. Les gens de Makkah commencèrent alors à jeter des troubles. Le Prophète {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} s’attrista de l’attente qu’il avait de la Révélation. De plus, ce que disaient les gens de Makkah sur lui fut difficile. Puis, Djibril {‘aleyhi as salam} vint de la part d’Allah avec la sourate de La Caverne.

L’oubli est l’oeuvre du Diable

‘’ et invoque ton Seigneur quand tu oublies et dis ; ‘’ Je souhaite que mon Seigneur me guide et me mène plus près de ce qui est correct . ‘’ 

Il a été dit que le sens contenu dans le verset est que lorsque tu oublies de prononcer Al istithna’, fais-le donc au moment où tu t’en rappelle. Cela a été dit par Abou Al ‘Alyah et Hassan Al Basri. Et ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée tous deux) a dit au sujet de l’homme qui a fait un serment ;

‘’ Il lui appartient de formuler al istithna’, et même si cela va jusqu’à (ou après) une année. ‘’

Le sens de son propos est que lorsque la personne a oublié de dire dans son serment ou dans sa parole ; ‘’Inch Allah’’, puis qu’il s’en rappelle, il doit alors le dire. Et cela est la Sounnah et il doit prononcer cette parole même si cela intervient après une année. De même, il doit formuler ‘’Inch’Allah’’ dans le cas où il est revenu sur son engagement. Cela a été dit par ibn Djarir. Et la source de l’oubli provient du Diable comme Allah soubhanahou wa ta’ala l’a dit à la suite de la sourate. Le valet de Moussa {‘aleyhi as salam} a effectivement dit ;

‘’ Le Diable seul me l’a fait oublier de (te) le rappeler  »

(Sourate La Caverne. verset 63)

La Volonté d’Allah

Nous terminons notre propos en citant une illustre parole de cheikh Al Islam ibn Taymiyyah concernant le Destin.

‘’ Ce qu’Allah Le Très-Haut veut est, et ce qu’Il ne veut pas n’est pas. Par conséquent, rien n’existe que par Sa Volonté et Son Pouvoir. Une chose qu’Il a voulue ne saurait s’opposer à Lui, Il a pouvoir sur toute chose. Il ne veut pas une chose sans qu’Il n’ait pouvoir sur elle. Allah Le Très-Haut sait ce qui a été, ce qui est et comment serait ce qui n’a pas été. ‘’

(Madjmou’ Al Fatawa, tome 8 p 449-450)

Débute l'apprentissage de la langue arabe pour seulement 9,90 € / MOIS

Accède à un programme de 12 niveaux vérifié et validé par un professeur Egyptien de renommé international. Ce programme te fera passer de  » Je ne sais pas lire, écrire la langue arabe  » à  » Je lis, écris, parle et comprend VRAIMENT la langue arabe »

Retour haut de page