Comment dire manger en arabe ?

comment dire manger en arabe

Si l’expression « manger en arabe » vous était inconnue avant cet article, alors ce ne devrait plus être le cas après l’avoir lu.

Le fait de manger appartient au quotidien des humains ainsi qu’à l’ensemble des créatures terrestres. C’est est un acte essentiel de la vie, sans quoi nous ne pourrions vivre que peu de temps. Le moment du repas est apprécié car c’est une véritable détente. Allah a créé pour les hommes une quantité très abondante de nourritures. Si les goûts diffèrent, tout le monde trouve son bonheur dans tel ou tel mets. De plus, prendre un repas peut être un moment de partage et de convivialité. Ce mot de vocabulaire appartient à un répertoire de base pour tout langage. Voyons à présent quel est-il du point de vue de la langue arabe.

Manger en arabe dans Mou’djam Al Loughah 

Pour définir de façon concise en quoi consiste l’acte de manger, nous avons recours à une définition de ce dictionnaire. On en tire ainsi les information suivantes ;

Il se prononce en langue arabe: Akala [au passé], Ya’koulou [au présent] et Ou’koul ou bien Koul [à l’impératif]. La racine de verbe, ou autrement dit son origine, se dit : ‘’Akl’’. En arabe, on va dire d’une personne qui est en train de manger qu’il est : ‘’Aakil’’. Et à la voie du verbe qui subit l’action (al maf’oul) on dit : ‘’Ma’kouul’’.

Une personne qui a consommé de la nourriture est définie comme ayant mâché cette nourriture et comme l’ayant avalée. Par exemple, on dit à propos de telle personne : ‘’Il a mangé du pain’’, ou bien ‘’de la viande’’. Et dans la formulation d’un hadith faible mais dont le sens est authentique, nous trouvons la parole suivante ;

‘’ Nous sommes un peuple qui ne mange pas jusqu’à ce que nous soyons affamés. Et lorsque nous mangeons, on ne se rassasie pas. ‘’

Le dictionnaire cite ensuite la sourate Youssouf à titre d’exemple dans le Coran. Allah a dit au sein du verset 17 ;

‘’ et nous avons laissé Youssouf auprès de nos effets et le loup l’a dévoré. ‘’

Un proverbe de la langue arabe énonce le dicton suivant : ‘’ Engraisse ton chien, il te mangera. ‘’

Cette expression montre l’ingratitude que peut avoir une personne envers quelqu’un  qui lui a prodigué des bienfaits. D’autres expressions viennent encore ici comme le fait de dire ;

‘’ Il a mangé un coup’’ ou ; ‘’ Il a mangé une raclée’’. Ceci, dans le sens où il a été frappé.

‘’ Le temps l’a mangé et l’a bu‘’. Signifiant ainsi que sa vie a été longue et qu’elle s’en est allée avec le temps qui passe. Il s’est détérioré à force d’ancienneté.

‘’ Il a mangé sa vie’’. Cette expression veut dire qu’il a vieilli.

‘’ Il le mange avec sa molaire et le piétine avec un sabot fendu.’’ Ici, c’est la description de quelqu’un qui ne veille pas à garder ce qui est beau ni à le préserver.

‘’ Il a mangé l’argent de son frère’’ ou bien ; ‘’ Il a mangé le droit de son frère’’. Il l’a extirpé, l’a spolié, l’a pris pour lui-même sans aucun droit. A ce titre est cité le début du verset 188 de la sourate Al Baqarah (La Vache). Allah soubhanahou wa ta’ala a dit ;

‘’ Et ne dévorez pas mutuellement et illicitement vos biens ‘’

On dit également dans la langue arabe à propos du feu, qu’il mange. On dit ainsi ;

‘’ Le feu a mangé le bois ’’. Cela, lorsque le feu est venu sur lui et qu’il l’a alors rendu en cendres.

Pour aller plus loin

Ce qui a causé la descente d’Adam et Hawa’ {‘aleyhima as salam} du Paradis, est l’acte du manger. Allah soubhanahou wa ta’ala a dit au verset 121 de la sourate Ta Ha : ‘’ Tous deux en mangèrent. Alors, leur apparut leur nudité et ils se mirent à se couvrir avec des feuilles du Paradis (…) ‘’

Egalement dans la sourate Al ‘Imran, au verset 183, on trouve la parole des juifs qui ont dit : ‘’ (…) Vraiment Allah nous a enjoint de ne pas croire en un Messager tant qu’il ne nous a pas apporté une offrande que le feu consume (…) ‘’

‘’ Sa tête l’a mangé  » . Cette formulation désigne l’état dans lequel se trouve la personne qui a la gale. L’irritation insupportable de ce mal l’a ainsi poussée à se frotter la tête.

‘’ Il a mangé la chair de son frère’’. Pour dire qu’il a fait de la médisance à son égard en le mentionnant par ce qu’il déteste. Allah a dit dans la sourate Al Houdjourat (Les Appartements) au verset 12 ;

‘’ L’un de vous aimerait-il manger la chaire de son frère mort ? ‘’

 » Les termites ont mangé le bois’’. Elles l’ont rogné et ont provoqué par cela son pourrissement.

‘’ La rouille a mangé le fer ’’.

Voici donc divers éléments pour lesquels on emploie le verbe manger Akala afin de désigner une action faite à leur encontre.

Aspect culinaire 

Dans la Sounna, un plat a été loué par le Prophète {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} Selon Anas ibn Malik, il a dit qu’il l’a entendu dire : ‘’ La supériorité de ‘Aïcha sur les femmes est comme la supériorité du Tharid sur l’ensemble de toute nourriture‘’. (Rapporté par Mouslim)

Le ‘’Tharid’’ est un plat qui se traduit en langue française par ‘’panade, bouillie, pain mitonné, pain trempé dans la soupe. Son origine est du Proche Orient et du Moyen Orient. Ce plat était le plus apprécié du Prophète {salla Allah ‘aleyhi wa sallam}. Il se compose d’un bouillon de viande auquel on peut aussi ajouter des légumes. Ces ingrédients du repas sont finement mis en miettes. Ensuite, on trempe dans son contenu un pain fait de blé ou bien d’orge. Ce mets est très ancien dans l’histoire puisqu’il date de la domestication du blé. Le ‘’Tharid’’ perdure jusqu’à aujourd’hui et conserve toujours sa popularité dans la Oummah.

La basmalah, expression essentielle lors du manger en arabe

‘Umar ibn Abi Salamah (qu’Allah l’agrée) rapporte que ; ‘’ Le Messager d’Allah {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} m’a dit ;

‘’ Prononce le nom d’Allah (au début du repas), mange avec ta main droite et mange ce qui se trouve proche de toi ‘’ .(Accepté à l’unanimité)

D’après Aicha (qu’Allah l’agrée) le Messager d’Allah {salla Allah ‘aleyhi wa sallam} a dit ;

‘’ Quand l’un d’entre vous s’apprête à manger, qu’il mentionne le nom d’Allah ta’ala. S’il a oublié de mentionner le nom d’Allah ta’ala au début, qu’il dise alors ; ‘’ Au nom d’Allah à son début et à sa fin ’’.  ‘’

Débute l'apprentissage de la langue arabe pour seulement 19 € / MOIS

Accède à un programme de 12 niveaux vérifié et validé par un professeur Egyptien de renommé international. Ce programme te fera passer de  » Je ne sais pas lire, écrire la langue arabe  » à  » Je lis, écris, parle et comprend VRAIMENT la langue arabe »

Retour haut de page