La signification du Soujoud

La signification du Soujoud

Dans la religion musulmane, le soujoud ou sujud consiste en la prosternation devant Allah (Exalté soit-il). Aussi appelé sajdah ou sajda, ce dernier a lieu durant la prière rituelle (salat), la récitation du Coran ou pour montrer notre gratitude à notre Seigneur suite à une bonne nouvelle. Ceci dit, hormis le fait de connaître cet acte d’adoration, le musulman doit réaliser celui-ci d’une manière bien précise. C’est justement ce que nous vous proposons de découvrir maintenant.

Le Soujoud : C’Est Quoi ?

Le soujoud ou sujud en français, sujūd en phonétique, et سُجُود en arabe, se révèle être la prosternation faite devant Allah (Gloire et Pureté à Lui). Conformément à la tradition prophétique (Sounnah), le fidèle se prosterne en direction de la « qibla ». Plus précisément, ce dernier s’oriente face au sanctuaire de la Kaaba situé à La Mecque pour effectuer la prosternation.

Comment Faire le Soujoud en Islam ?

Pour faire le soujoud, le priant doit se prosterner sur « sept de ses membres », à savoir :

  • Le front et le nez ;
  • Les deux paumes des deux mains ;
  • Les deux genoux ;
  • Et les orteils des deux pieds.

Il faut savoir que le front et le nez comptent pour un seul membre. Puis, le comptage se fait normalement pour les autres membres, c’est-à-dire deux mains, deux genoux et deux pieds. Donc, on a bien sept membres au total.

Or, il ne suffit pas de se prosterner et rester sans rien dire. Au contraire, le fidèle doit prononcer certaines invocations (dou’as) lorsqu’il est dans cette posture.

Invocations Pendant la Prosternation

Au moment du soujoud, vous pouvez prononcer plusieurs invocations. En voici quelques-unes en arabe, en français et en phonétique :

Première Invocation en Arabe

سبْـحانَ رَبِّـيَ الأَعْلـى .ثلاثاً

Première Invocation en Français

Gloire et pureté à mon Seigneur le Très Haut. (Trois fois).

Première Invocation en Phonétique

Subhâna rabbiya-l-a3lâ.

Deuxième Invocation en Arabe

سُبْـحانَكَ اللّهُـمَّ رَبَّـنا وَبِحَـمْدِكَ ، اللّهُـمَّ اغْفِرْ لي

Deuxième Invocation en Français

Gloire et pureté à Toi, notre Seigneur et à Toi la louange. Ô Seigneur ! Pardonne-moi.

Deuxième Invocation en Phonétique

Subhânaka l-lâhumma rabbanâ wa bi-hamdika. Allâhumma ghfir lî.

Troisième Invocation en Arabe

اللّهُـمَّ اغْفِـرْ لي ذَنْـبي كُلَّـه ، دِقَّـهُ وَجِلَّـه وَأَوَّلَـهُ وَآخِـرَه وَعَلانِيَّتَـهُ وَسِـرَّه

Troisième Invocation en Français

Ô Seigneur ! Pardonne-moi tous mes péchés, les plus bénins comme les plus graves, les premiers comme les derniers, ceux commis en public comme ceux commis en secret.

Troisième Invocation en Phonétique

Allâhumma ghfir lî dhanbî kullahu, diqqahu wa jillahu, wa awwalahu wa âkhirahu, wa 3alâniyyatahu wa sirrahu.

Quatrième Invocation en Arabe

سُبْـحانَ ذي الْجَبَـروت ، والمَلَكـوت ، والكِبْـرِياء وَالعَظَمَـه

Quatrième Invocation en Français

Gloire à Celui qui est digne de détenir le pouvoir absolu, de détenir la souveraineté absolue, digne d’être Orgueilleux et d’avoir la grandeur absolue.

Quatrième Invocation en Phonétique

Subhâna dhî-l-jabarûti, wa-l-malakûti, wa-l-kibriyâ’i, wa-l-3azamati.

Cinquième Invocation en Arabe

,اللّهُـمَّ لَكَ سَـجَدْتُ وَبِـكَ آمَنْـت ، وَلَكَ أَسْلَـمْت

,سَجَـدَ وَجْهـي للَّـذي خَلَقَـهُ وَصَـوَّرَهُ وَشَقَّ سَمْـعَـهُ وَبَصَـرَه

تَبـارَكَ اللهُ أَحْسـنُ الخـالِقيـن

Cinquième Invocation en Français

Ô Seigneur ! C’est devant Toi que je me prosterne, c’est en Toi que j’ai cru et à Toi que je me suis entièrement soumis. Mon visage s’est prosterné devant Celui qui l’a créé, lui a donné sa forme, son ouïe et sa vue. Béni soit Allah, le Meilleur des créateurs.

Cinquième Invocation en Phonétique

Allâhumma laka sajadtu, wa bika âmantu, wa laka ‘aslamtu. Sajada wajhî li-l-ladhî khalaqahu wa sawwarahu wa shaqqa samcahu wa basarahu. Tabâraka l-lâhu ahsanu-l-khâliqîn.

Les Différentes Formes de Soujoud

En Islam, il existe quatre différentes sortes de soujoud.

  • La prosternation de la prière rituelle ;
  • La prosternation de la récitation du Coran ;
  • Celle de la distraction (ou de l’oubli) ;
  • La prosternation de la gratitude.

En réalité, ces prosternations sont identiques en matière de mouvement et d’invocations. Toutefois, leur réalisation peut être légèrement différente en ce qui concerne le nombre de prosternation et l’orientation.

Comment Faire le Soujoud Durant la Prière ?

Durant la prière rituelle, chaque « rak’ah » (unité de prière) comprend deux prosternations. Sachez que cette prosternation est obligatoire pour accomplir la prière correctement.

En effet, le premier soujoud a lieu juste après le retour de l’inclinaison (le roukou’). Après s’être relevé, le priant reste assis un laps de temps et dit une invocation. Enfin, il procède au deuxième soujoud.

Comment se Prosterner Quand on Lit le Coran ?

La prosternation de récitation en français, sujūd at-tilāwa en phonétique, et سُجودُ التِّلاوَةِ en arabe, constitue une prosternation qui s’exécute pendant la lecture du Coran. En effet, ce Noble Livre comprend 15 versets qui indiquent quand il faut se prosterner devant Allah Soubhanahou wa Ta’ala.

Dans certains exemplaires du Coran (« masahif », qui est le pluriel de « mushaf »), on peut trouver le mot « sajda » dans la marge et la figure ۩ qui symbolise un « mihrab » à la fin du verset en question.

Notez, tout de même, que ce type de soujoud n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé.

Comment Faire la Prosternation de l’Oubli ?

La prosternation de l’oubli en français, sujūd as-sahw en phonétique, et سُجودُ السَّهْوِ en arabe, est une prosternation de compensation pour le priant qui a fait preuve de distraction dans sa prière canonique.

Effectivement, ce genre de soujoud s’effectue dans les cas suivants :

  • Ajout (ziyāda) ;
  • Omission (nuqsān) ;
  • Doute (šakk).

En fonction du cas, cette prosternation se fait avant ou après les deux salutations finales de la prière (« taslîm ») et sans le « tashahhoud » (la salutation et la bénédiction sur le prophète Mohammed ‘Paix et Salut d’Allah sur lui’).

Comment Faire la Prosternation de la Gratitude ?

La prosternation de la gratitude en français, sujūd aš-šukr en phonétique, et سُجودُ الشُّكْرِ en arabe, se révèle être le soujoud que l’on effectue lorsque l’on entend une bonne nouvelle.

On se prosterne donc pour remercier Allah (Exalté soit-Il) de nous avoir comblés d’un bienfait ou éloignés d’un malheur. Il s’agit, ici, d’une seule prosternation où l’on dira certaines invocations.

Ipad-couv-formation

Tu Ne Sais Pas Lire et Écrire l'Arabe ?

Inscris-toi à notre formation GRATUITE afin d’apprendre à lire et écrire l’arabe rapidement et très simplement inshaAllah ↓ 

Retour haut de page